Partagez | 
 

 Rp de Pythar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Messages : 8
Date d'inscription : 18/04/2017

MessageSujet: Rp de Pythar   Ven 3 Nov - 23:11
Pythar et Charlo étaient confrontés à une drôle d’épreuve, le sayen au bouc y croyait difficilement, mais l’entrainement des Dieux semblait bien être des banalités comme changer les draps. Vêtu d’une manière honteusement ridicule, le fils de Thalès et celui de Rycelo devaient changer la literie de Beerus pendant que ce dernier dormait, dans les faits, cela pouvait être pressenti comme simple, mais la réalité semblait tout autre. En effet, il y avait tout un tas de piège, lit qui vole, sabliers explosifs… ce ne serait pas une mince affaire que de changer ces draps, cela devait être d’une manière ou d’une autre un vrai entrainement.
 
L’homme de Yuno avait exposé deux idées, ces deux plans étaient risqués, car ils incluaient de déplacer Beerus, si ce dernier avait le sommeil léger, ce pourrait être fatal pour l’un de deux. Charlo avait bien compris le danger des tactiques dévoilées par le Roi, il n’hésitait pas à le préciser et préférait d’abord voir la situation de plus près. Pythar acquiesçait discrètement et suivit son allié, volant ensemble jusqu’au lit du Dieu de la destruction, découvrant que ce dernier dormait n’importe comment, le visage du sayen devait bien décrire la ridicule situation de découvrir la discrase d’un être sensé être tout puissant. Observant attentivement Charlo sans le moindre mot, le fils de Thalès pu assister à un premier échec, quand le demi-sayen essaya de toucher le Dieu, il subira une frappe puissante de Beerus qui propulsa le Z-warrior en arrière. Heureusement, le guerrier victime du coup eu l’idée d’utiliser un bouclier pour amortir le choc, une sorte de bulle verte, minimisa les dégâts infligés au sablier réceptacle de Charlo.
 
Surpris, le père d’Akari et de Darius se demandait si Beerus dormait vraiment, c’était impensable d’infliger un tel coup en étant endormi, survolant un peu le Dieu, Pythar cherchait à voir si ce dernier dormait réellement, ou si tout ceci n’était qu’une vaste blague. Malheureusement, le guerrier au bouc eu une mauvaise surprise, la queue de Beerus fouetta le postérieur du sayen qui fut projeté en direction d’un autre sablier à une vitesse folle. Perdu dans l’incompréhension, le fils de Thalès usa de la téléportation pour éviter la collision, sauvant de justesse le duo d’une mort certaine, communiquant à son allié un air de surprise.
 
Par chance, un autre événement rentra en compte, Beerus s’était envoler, ne touchant plus à son lit, Charlo émit à ce moment de grandes variations de ki, le message était assez clair, il voulait agir, en faisant aussi varier son énergie, Pythar répondait au Ping par Pong. Le signal fut lancé, tenant fermement sa literie, le guerrier au bouc chargea avec Charlo pour rapidement changer les draps du lit pendant que Beerus prenait de la hauteur. Malheureusement, le Dieu était un vrai somnambule et frappait dans le vide, touchant parfois un guerrier ou l’autre, mais les efforts communs des deux Z-Warriors permirent de changer les draps. Ecoutant les conseils de son ami, Pythar fit également redescendre le destructeur félin en se téléportant pour amener une tartine dont l’odeur fit descendre Beerus dans son lit, ayant évidement saluer Whis au passage sans répondre aux questions. Ayant réussi leur mission, les deux guerriers sortirent en vitesse, effectuant un petit check pour fêter leur victoire.
 
« Bah ce n’était pas si dur ! »
Rétorqua le fils de Thalès face au compliment de son allié, partant ensuite rejoindre Whis qui était déjà parti à leur rencontre, félicitant la réussite de la mission précédente en invitant les guerriers a le suivre.
 
C’est donc en volant quelques instants que Pythar et Charlo eurent l’énoncé de leur mission, le Roi espérait intérieurement avoir un vrai entrainement, où il devait se battre ou faire des défis de force. Cependant ça ne semblait pas être le style de Whis qui avait encore une superbe idée d’entrainement original, utilisant une drôle de magie avec son bâton, l’ange venait de faire apparaitre deux blocs d’une sorte de pierre au sol, il y avait un placement pratique pour les transporter. Pythar imaginait déjà qu’il faille porter les blocs, restait à savoir ou et sous quelles conditions, de toute manière il y avait du positif, cette épreuve ressemblait déjà plus à un entrainement qu’a un travail de bonne.
 
Whis ne perdait pas de temps et passait à l’action en expliquant l’objectif, faire un tour du temple, de toute la plateforme qui constituait la planète de Beerus en portant les blocs. Cependant il devra faire vite, derrière eux, le sol se brisera et les laissera tomber pour disparaitre pour toujours s’ils avaient le malheur de ne pas être assez rapide. Cette épreuve mortelle fit donc se figer le guerrier au bouc qui regarda son ami Charlo, cette épreuve pouvait bien être leur dernière, pour de vrai. Evidemment, le fils de Thalès imaginait bien qu’il n’avait pas le droit de se téléporter ou de voler, ce serait trop facile et il n’y aurait plus aucun intérêt à faire cette épreuve. Avant de commencer, le Roi s’adressa a Charlo.
« Bon, on va bien voir qui est le plus endurant de nous deux haha ! »
Un peu trop content à l’idée de s’entrainer physiquement, le guerrier au bouc s’approchera du rocher et le soulèvera par les ports prévus, n’arrivant pas à le soulever malgré de massifs efforts, rougissent de manière ridicule.
« Bordel c’est lourd ! »
Misant de toute sa force, Pythar affichait de gros nerfs sur son visage, soulevant difficilement la roche, tenant à peine debout avec ce lourd fardeau offert par l’assistant du Dieu de la destruction. Sans prendre garde à Charlo, le sayen tentait de partir en avant, cependant, impossible de bouger ses jambes, le guerrier de l’espace était cloué sur place, regardant derrière lui et découvrant les plateformes disparaitre lentement. Affolé, le sayen ne savait pas trop comment avancer, il forçait comme il le pouvait mais n’arrivait pas à bouger, déjà qu’il avait du mal à tenir debout.
 
Le temps passait et le bord des plateformes collaient au train du fils de Thalès qui commençait à suer lourdement, sentant que s’il ne bouge pas dans les secondes à venir, il serait réduit en poussière, faisant une mine apeurée complétement hilarante. Pythar se mit à faire des pas, animé par la peur de mourir, l’homme de Yuno avançait, et même assez vite, distançant rapidement le vide en grinçant des dents avec une démarche de canard boiteux. Le Z-warrior bavait tellement il souffrait pour avancer, seulement ses muscles multipliaient sa force pour lui donner l’élan nécessaire pour ne pas mourir, les êtres vivants étaient souvent attachés à leurs vies et cette scène était un bel exemple.
 
Parcourant plusieurs dizaines de mètres, le guerrier au bouc ne semblait pas se fatigué, toujours animé par l’adrénaline d’avoir vu le vide près de lui, marchant à une allure moyenne en canard, ralentissant évidement avec le temps. Plus les mètres parcourus étaient nombreux, plus les courbatures étaient fortes, les bras du père d’Akari et Darius étaient douloureux et il était inutile de dire qu’il repoussait les limites de sa force, mais aussi de son endurance.
 
Ralentissant drastiquement alors qu’il n’était pas à la moitié du chemin, le sayen était simplement trop crevé pour continuer, il respirait fort et de manière irrégulièrement, n’avançait plus bien droit et transpirait beaucoup, l’effort semblait être devenu trop grand. Malheureusement pour le sayen, l’écart qu’il avait construit avec le vide était assez court, environ 30 mètres, ce n’était pas grand-chose, Pythar s’arrêta tout de même pour souffler un instant. Charlo était très certainement devant Pythar, le guerrier au bouc n’avait pas de technique secrète pour multiplier sa force et le super sayen risquait de faire perdre encore plus de force au Roi en rendant sa patience encore plus faible. Voyant la plateforme sur laquelle il était disparaitre, le Z-warrior marchera de nouveau, en réalité, sa pause ne l’avait pas du tout aidé, il était toujours aussi fatigué, pire encore, les courbatures étaient d’autant plus douloureuses, c’était un vrai calvaire.
 
Mais à force de temps et d’effort, la fin du parcours semblait en vue, Pythar avait tellement souffert qu’il ne ressentait plus la douleur, du moins plus aussi intensément, comme s’il s’y habituait, c’était utile, mais aussi très… étrange. Mais alors qu’il avançait, et qu’il n’était plus qu’à quelques mètres, le sayen chuta au sol, sa jambe droite n’avait pas répondu et il était simplement tombé, la roche sera donc au niveau du sol, heureusement pas sur Pythar. Le fils de Thalès eu immédiatement le réflexe de regarder derrière lui, le vide approchait rapidement et il devait lui rester quelques secondes, pas plus, pour traverser une dizaine de mètres.
 
Le guerrier de l’espace tenta de se relever en s’appuyant sur sa jambe droite, cependant il n’y arrivait pas et retombait, il devait avoir eu quelque chose, la douleur qu’il ressentait faiblement devait être terrible et en vue de sa sensation de brulure, Pythar avait sans doute une déchirure musculaire. En effet, parfois les accidents les plus improbables arrivent dans les pires moments, ici c’était plus prévisible, Pythar n’était pas assez endurant et en payait les prix, il s’était trop donné et ne pouvait plus vraiment ce lever.
 
Pour avancer avec une jambe en moins, Pythar était obligé de procéder de manière particulière en deux étapes : Dans un premier temps, en concentra de sa force dans son bras droit, puis donnera un coup puissant pour pousser la roche qui glissera sur environ 1cm.
*MERDE ! *
Pas de chance pour le fils de Thalès qui venait de s’exploser la main sur le rocher sans le faire bouger, il avait déjà perdu la moitié de son temps dans sa manœuvre, heureusement il avait un dernier plan, si un coup ne bougeait pas la pierre, peut être que cela serait différent avec un super sayen sur une très courte durée. Pendant le temps du coup, le guerrier vautré au sol utilisa le super sayen, donnant un coup beaucoup plus puissant qui poussa la pierre, celle-ci glissera à la ligne d’arrivée.
 
Pour réussir l’épreuve, Pythar devait aussi être derrière la ligne, il ne pouvait pas marcher, ramper serait insuffisant, il lui restait une option, chargeant un kikoha dans sa main droite, le guerrier au bouc l’explosa juste à sa gauche, du côté grignoté par le vide absolu. En explosant, le kikoha d’une force surhumaine pouvait facilement projeter un être de 80kg, c’est ainsi que Pythar traversa la ligne d’arrivée, puis un arbre, puis une table.
 
Après ce vaste effort, le Z-warrior était acculé par la fatigue, il avait les yeux fermés, fatigué dans une mesure difficilement calculable, s’il n’avait pas cette grave blessure à la jambe droite, Pythar dormirait surement après cette épreuve. Incapable de se lever et de toute manière bien trop fatiguée pour essayer de la faire, le sayen observait juste Whis et Charlo avec un sourire de satisfaction malgré son état d’handicap. Le dos contre la table qu’il avait démoli en étant projeté, le sayen avouera à son ami.
 
« C’était un peu plus dur… »
 
Evidemment, il y avait un peu d’humour, cette épreuve avait été infiniment plus dur au gout de Pythar qui avait bien failli tomber dans le vide s’il n’avait pas eu quelques idées. Pour le moment, le fils de Thalès n’allait pas bouger de là où il était, attendant de l’aide pour pouvoir continuer à s’entrainer, voir juste affronter Beerus. Evidemment, si Charlo pouvait constaté qu’il avait une vitesse accrue, Pythar pouvait juste constaté qu’il sentait de plus en plus la douleur de ses articulations revenir, il lui fallait vite de l’aide.
 
Rp de Pythar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: Votre 1ère catégorie :: Votre 1er forum-