Partagez | 
 

 test post message

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Messages : 6
Date d'inscription : 18/04/2017

MessageSujet: test post message   Dim 6 Aoû - 16:30
Chapitre 37 : Retrouvailles et Entrailles


Nate serra la main de ce dernier plutôt surpris de le voir ici. Cela faisait un petit moment qu’il ne l’avait pas vu, néanmoins il ne l’avait pas perdu de vu. En réalité il est un des rares magmas avec qui il est encore en contact. Néanmoins depuis tout ce temps il n’avait pas jamais révoqué la précédente histoire, Tapio qui contrairement à lui avait tout oublié de cette histoire. L’ancien camarade du scientifique prit la parole et annonça :
 
« Quelle coïncidence, je pensais justement te rendre visite prochainement ! Comment tu vas ? Oh bah qui est cette charmante dame. »
 
Nate afficha un grand sourire, inconsciemment il était plutôt fier de pouvoir présenter Alouqua. Nate poussa ses lunettes sur son front, et répondu à son vieil ami.
 
« Je vais très bien et toi ? Ah elle, c’est une amie que j’ai récemment rencontrée. »
 
« Akane, ravie de faire votre connaissance. »
 
Le magma préférait qu’elle ne présente elle-même, il s’était mis d’accord sur le sujet. Il fallait dire que les idées de nom du magma ne lui avaient pas spécialement plus.
 
« Et toi aussi tu es accompagné, néanmoins tu es moins chanceux, à moins que … je ne juge pas. »
 
En effet Tapio était accompagné d’un autre garçon et ce dernier rigola et lui répondit :
 
« Ahah non, et de toute façon j’ai déjà ma petite famille ! Je te présente un ami à moi. »
 
« Yo moi c’est Toya, enchanté de faire votre connaissance ! »
 
Ils discutèrent ensemble pendant quelques minutes, de tout est de rien. Même si le magma ne le voulait plus le mêler à rien, il ne s’était pas résolu à ne plus lui parler. Il était devenu en quelque sorte son seul véritable ami. Et dire qu’au début ils étaient tous les deux tellement loin de ça. Finalement Tapio interrompue la conversation. Il se doutait que Nate voulait être tranquille avec Alouqua et il annonça :
 
« Ecoute je vais vous laisser, mais on passera chez toi avec l’occasion, allez profite bien ! »
 
Il s’en alla, et il se retourna tout en montrant son pouce. Nate le regarda un peu dépité, il aurait pu se montrer plus discret, néanmoins Alouqua ne fit la moindre remarque, n’ayant sans doute pas fait le rapprochement. Enfin, le scientifique ne pouvait pas en vouloir avec son ami pour ça, il l’avait tellement bassiné sur le fait qu’il devrait rencontrer une fille, qu’il devait bien être content pour lui. Nate lâcha un soupire, et se retourna ensuite vers Alouqua et lui annonça :
 
« Bon je te préviens, on va faire quelque chose de bien plus posé. J’espère que cela te conviens ? »
 
Le magma était de nouveau à l’attaque, et il allait tenter le tout pour le tout pour arriver à s’approcher le plus possible de la démone. Cela semblait pourtant si simple en théorie, mais là en pratique cela ressemble plus à une montagne insurmontable. Cela pourquoi le magma tentait à présent la stratégie du quitte ou double : soit il tombe de la montagne, soit il arrivera au sommet. Néanmoins pour que le plan, il fallait bien entendu qu’elle accepte d’aller avec lui dans cette attraction.
 
« Non, je veux retourner à la montagne russe … bon ok juste parce que c’était toi. »
 
Nate rigola jaune une nouvelle fois, il venait de ressentir un puissant vent qui l’avait failli le faire tomber dans une énorme crevasse mais il tenait toujours debout. Ils marchèrent tranquillement, et le magma ressentit une boule au ventre, encore plus fort qu’avant. Il devait se calmer, il prenait trop les choses aux sérieuse, comme si c’était la chose qu’il tenait le plus au monde, alors qu’en fait il avait juste envie de s’approcher d’elle. Il ne put s’empêcher de se tenir le ventre, il était pathétique. Finalement ils arrivèrent devant le fameux lieu, et Nate avala sa salive tout en regardant l’attraction. C’était la fameuse grande roue, une énorme roue, permettant de voir une énorme vue sur le parc. Néanmoins c’était aussi le truc ultra cliché des scène niaises. Le magma avait donc pioché dans ses connaissances pour faire son stratagème qui à tomber dans les clichés. Alouqua resta bouche bée devant la roue, c’est vrai qu’elle était imposante.
 
« Wow c’est rond. »
 
Mouai, ce n’était pas vraiment la réaction que le magma attendait, et à vrai dire je pense pas que grand monde est déjà fait cette remarque. Ils montèrent tous les deux dans une cabine, et un des surveillant du parc montra le pouce en direction du magma. Bon bah niveau discrétion il y avait mieux. Mais Alouqua une nouvelle fois ne fit aucune remarque. Très bien, au final il était chanceux qu’elle soit une démone, elle ne comprenait pas les messages, et en plus elle ne verra pas la grande roue comme un cliché. La roue démarra, et le cœur du magma accéléra. Alouqua regarda à l’extérieur et le magma regarda Alouqua. Il était finalement dans la situation voulu, mais que pouvait-il faire en fait ? Attraper sa main ? La coller ? Lui demander gentiment s’il pouvait s’approcher ? Non peut-être qu’au final qu’elle préférait qu’il prenne des initiatives. Mais peut-être qu’elle est du genre à pas aimer ça ? Le cerveau du magma était en train de fumer, alors que la roue continuait de tourner. Il était bord au précipice, il devait trouver le plus rapidement le moyen de passer, tant qu’il existe ce moyen d’y aller. Nate respira un grand coup, afin de semer le chaos qui s’était installé dans la tête. Il prit son courage à deux mains et se lança :
 
« Alouqua … tu as raison c’est rond. »
 
Merde il avait paniqué en plein milieu comme un gros idiot, pour au final sortir une phrase complètement conne. Alouqua ne réagit pas, elle l’avait au final ignoré ? Etait-elle en colère car elle avait compris le manège du magma ? D’ailleurs il n’avait pas vu son visage depuis le début de l’attraction. Le magma retourna dans sa sphère infernale de questions, mais il fut stoppé rapidement par la démone qui prit la parole.
 
« Nate … »  La démone se retourna pour terminer sa phrase
 
Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Messages : 6
Date d'inscription : 18/04/2017

MessageSujet: Re: test post message   Mer 18 Oct - 0:29
Pazuzu c’était sentit délaissé, et pour cause Hikaritatsu avait abandonné son combat. Il n’était au final que spectateur des événements pour le moment. Néanmoins il savait très bien qu’il allait bientôt pouvoir agir. De ce fait le colosse croisa les bras et attendit de revoir l’ange revenir, ou tout simplement de trouver l’opportunité pour retourner à l’action. Par chance l’ange fit son retour, sortant une excuse bien foireuse. Pazuzu souffla, il n’était en effet pas complètement impliqué à cette histoire.
 
« Comme tu n’es pas non plus ma priorité. Mais bon on est tous les deux des dommages collatéraux de cette sombre histoire. Dans d’autres circonstances on aurait peut-être fait un Monopoli. »
 
Il était difficile de savoir si le démon disait ce qu’il pensait ou s’il était sarcastique, car son visage ne laissa paraitre aucune émotion. Bref, assez de bavardage le combat pouvait reprendre. Des coups s’échangèrent, et l’ange utilisa le vent pour tenter de compenser sa différence de forces. Néanmoins, elles n’eurent pas l’effet escompté, Pazuzu arrivant à rester debout, et ne reculant que de quelques centimètres. Il utilisait toute la force de ses jambes pour garder appuie sur le sol. Néanmoins sa principale difficulté était de suivre son adversaire, qui était bien plus mobile que lui. Mais malgré les attaques à répétition le colosse tenait toujours debout (tintintin). Le démon c’était pour le moment contenté d’encaisser les attaques sans broncher. Bien entendu certaines attaques étaient plus douloureuses que d’autres, mais il avait une forte gestion de la douleur, donnant l’impression d’être tout simplement une armure impénétrable.
 
« J’ai l’impression que toi comme moi avons la flemme de continuer ce combat, je te proposerais bien de fini au Janken mais je ne suis pas certain que le perdant accepterait de partir. »
 
Pazuzu souffla une nouvelle fois, montrant ainsi son manque d’intérêt pour ce combat. Il fallait dire que toute cette histoire le dépassait, et la personne qui se trouvait en face lui était une tierce personne, un simple PNJ à ses yeux. Néanmoins le démon ferma les yeux et se concentra, et il fonça vers son adversaire, mais au dernier moment il frappa le sol afin de faire tomber Hikaritatsu. Bien entendu l’ange allait sans doute voler pour éviter de tomber, et c’est à ce moment-là que la brute lui sauta dessus. Avec le poids de ce dernier et la force exercée par sa propre chute il obligea son opposant à tomber avec lui à l’étage inférieur.
 
Pazuzu se releva, tout en retirant la poussière de son corps. Il regarda Hikaritatsu qui c’était retrouvé isolé avec lui. Parfait, il avait réussi à obtenir ce qu’il voulait : l’éloigner du reste du groupe. Il avait vu Phoenix qui semblait passer à l’action, il valait mieux le laisser dans les meilleures dispositions possibles.
 
« Continuer le combat comme on le fait actuellement est une perte de temps. Je pense que le moment est venu pour moi de montrer mon potentiel caché. »
 
Le démon se retrouvait à présent entouré d’une étrange aura brune. Les muscles de ce dernier se contractèrent et étrangement le corps de ce dernier … perdit en volume. Une transformation pour le moins très étrange, vu qu’habituellement on a plutôt l’habitude de voir le sens inverse. Il regarda son adversaire tout en gardant un air neutre. Le démon venait d’utiliser son énergie pour remodeler son corps afin d’être le plus parfait possible, afin d’utiliser le mieux possible tout le potentiel qu’abrite son corps. Pour résumé il gagnait un peu en force, et sacrément en vitesse.
 
« J’ai l’impression que tu n’es pas le genre de mec à être excité par les combats, et que les différentes transformations intermédiaires de mes transformations te seront indifférente, alors je te montre directement la dernière. Prépare-toi. »
 
Pazuzu posa un pied en arrière, et fonça à toute vitesse vers son adversaire, et donna un puissant coup de poing dans l’abdomen de ce dernier. Il était à présent capable de suivre son adversaire dans ses enchaînements, rendant le combat de l’ange bien plus ardu. Pazuzu se déplaça rapidement et se retrouva derrière l’ange et annonça :
 
« Les 1000 poings. »
 
De nombreux coups tombèrent dans le dos de ce dernier à une vitesse impressionnante. Pazuzu semblait s’y donner à cœur joie, sans doute satisfait malgré le manque d’intérêt de ce combat, de trouver quelqu’un à la hauteur du combat. Habituellement quand il sort cette forme, c’est pour achever quelqu’un.
 
---------
 
Hecate avait choisi finalement de se mêler au bal, et avait choisi comme partenaire Nate, le prenant des griffes de Lilith. Rapidement le magma fit une première remarque, au sujet de son arme. Hecate regarda son arme avec intention suite à ses propos, et elle décida de lui répondre :
 
« Si tu veux je peux t’le planter dans ton corps pour te donner ta réponse. »
 
Elle afficha un sourire léger juste après. Hecate avait donc choisi de rester la plus mystérieuse possible à ce sujet au grand dam du scientifique n’aimant pas garder les choses sans réponses. Mais dans de telles circonstances il valait sans doute mieux qu’il ne creuse pas plus, au risque de creuser sa propre tombe. La démone se décida également de jeter un coup d’œil à ce qu’il se passait du coté de Phoenix. Ce gamin était répugnant. Elle retourna sa tête en entendant Nate se présenter. Elle garda un air neutre, ne laissant pas vraiment savoir ses intentions.
 
« Je me nomme Hecate, heureuse de faire ta connaissance, étrange créature. »
 
Contrairement aux autres endroits où le combat régnait en maitre, Nate et Hecate étaient restés pour le moment immobiles. Et finalement Nate sembla tenter de faire le tout pour faire la conversation. Hecate ne put s’empêcher de laisser échapper un rire, et commença à s’approcher de lui doucement, pas par pas. Alors qu’elle continuait son approche elle lui répondit :
 
« Oh, tu as rencontré Azrael, et tu es toujours là pour en discuter, impressionnant. Néanmoins je vois très bien que tu tentes en vain de gagner du temps, et ce n’est pas comme ça que tu gagneras mon estime. Tu as encore beaucoup de choses à apprendre sur les femmes. »
 
Hecate s’approcha de Nate, et déposa ses lèvres sur les siennes à sa plus grande surprise. Elle retira son visage au bout de quelques secondes et s’amusa à regarder le magma rester perplexe. Elle se retourna pour faire demi-tour, mais quelques secondes plus tard et fit marche arrière et frappa de toute ses forces avec son poing droit dans le ventre du magma pour l’envoyer valser vers le haut, et sous la puissance du coup traversa le plafond, et se retrouva alors bloqué à l’étage supérieur. Hecate se chargea de le rejoindre sous le regard d’Olivier, relégué au rôle de simple spectateur, lui qui aurait la capacité à lui seul d’en finir en quelques secondes avec cette bataille.
 
Hecate tenait sa faux, prête pour commencer cette fois-ci sérieusement le combat. Oui, Nate avait beau tenter de gagner du temps, la fête était terminée, et l’ancienne pillière était prête à en découdre. Elle fonça à toute vitesse vers son adversaire frappant horizontalement avec son arme, tentant de viser le ventre de son adversaire. Elle continua d’enchaîner les coups, frappant de toutes parts.
 
« Allons allons du nerf, ce n’est pas quand même mon baisé qui te rends si nerveux ? Tu faisais moins ton timide quand tu dansais avec Lilith. »
 
Elle chercha à provoquer le magma. Sans doute qu’elle voulait voir ce que pouvait bien se cacher derrière sa blouse. Il fallait dire que dans ce jeu d’ange et de démons, il faisait particulièrement tache. Et visiblement Hecate appréciait forcement cette grande particularité. La démone fit un tour sur elle-même et tenta de viser les jambes du magma puis fit un bond pour se retrouver plus loin. Elle multiplia les pas de danses, forçant au passage le pas sur le magma qui ne pouvait que concéder. Pour le moment elle ne semblait pas tout donner, attendant sans doute de voir un peu plus de son adversaire. Mais elle avait également obtenue quelque chose qu'elle voulait : isoler Nate, et ainsi profiter de ce moment en toute tranquilité
 
---------
 
Un combat insensé venait de commencer entre Enki et Epoh. Le cratiide se donnait à fond pour le plus grand plaisir de son maître, et du désarroi de son ami. Les deux êtres s’appréciaient énormément, mais pourtant ils se faisaient face dans un combat à mort. Les mots d’Enki n’eurent pas le moindre effet sur le cratiide, répondant avec ses poings à défaut de pouvoir utiliser ses larmes. Les gestes de ce dernier semblaient néanmoins désordonnés, laissant penser que l’être que le barman chérissait n’avait pas complètement disparu, rendant ses poings des châtiments encore plus douloureux, pour le cœur d’Enki qui ne cessait de subir en ces lieux. Au fur et à mesure des échanges Enki montait en volume, mais Epoh encore en face d’apprentissage arrivait à rapidement rattraper la cadence.
 
Alors qu’il comptait une nouvelle fois attaquer son adversaire avec l’une de ses plus grosses techniques : ce dernier disparu. Avait-il fuit ? Le cratiide tourna la tête dans plusieurs sens, tout en tentant de se fier à ses sens. Gagnant en maturé il préféra monter au plafond pour obtenir une meilleure visibilité. Mais à sa plus grand surprise Enki se retrouva alors sur son dos. Agissant par instinct il se laissa tomber pour tenter de piéger ainsi son adversaire mais encore une fois il se fit surprendre par son ancien camarade. Epoh grimaça tout en voyant Enki debout sur lui. Il était piégé, et Enki se chargea d’enchaîner les attaques. Sous les cris agonissant du cratiide criant pour deux, le barman continua de se déchaîner sous le regard de Phoenix qui était en train de se délecter de cette scène. Il ne faisait aucun doute qu’à ses yeux, que la personne qui était en train de plus de souffrir était bien Enki.
 
Phoenix resta silencieux et étrangement calme. Enki avait finalement facilement battu Epoh, montrant au final qu’il avait réussi à passer outre ses sentiments. Néanmoins il ne c’était pas résolu à le tuer. Alors que n’importe quel démon se serait chargé de l’achever, il l’avait simplement rendu inconscient, car même si Epoh ne semblait plus être la personne qu’il était, il restait aux yeux d’Enki un souvenir, un souvenir qu’il ne pouvait pas se résoudre de détruire, ayant déjà suffisamment perdu de choses. Le démon lança un regard d’un cours instant envers le scientifique, qui frissonna juste en entrevoyant le regard colérique de leur adversaire. Il n’eut pas le temps de faire le moindre mouvement, Enki c’était déjà retrouvé face à lui. Le démon lâcha son désarroi dans un coup à grande vitesse dans l’abdomen. Vu la violence du coup porté, il ne faisait aucun doute qu’il ne comptait pas lui donner la même issue qu’à Epoh.
 
Du sang jaillit, éclaboussant d’avantage la tenue d’Enki déjà dans un piteux état ainsi que les environs. La quantité du sang qui venait de sortir laisser suggérer que le coup fut fatal. Au même moment les lunettes du scientifique s’envolèrent, et tombèrent plus loin, se fissurant sous l’impact. Ulphir tomba au sol sur ses fesses, aveuglé par l’absence de ses verres correctif. Néanmoins quelque chose n’allait pas, même si ce dernier était épris d’une crise d’angoisse, aucune plaie n’était visible à l’horizon. D’ailleurs il se releva rapidement, et récupéra ses lunettes pour partir au loin. Phoenix ne put s’empêcher d’éclater de rire en voyant finalement la scène se dérouler devant ses yeux ébahis. Le sang qui était en train de couler sur le bras du démon était tout simplement celui d’Epoh.
 
Ulphir se trouvait collé à un mur, et tentait tant bien que mal de récupérer son souffle. Les choses auraient pu bien mal tourné si sa solution de secours n’avait pas fonctionné. Il jeta par terre une télécommande qu’il tenait, et s’essuya son front recouvert de sueur avec une serviette. Il regarda au loin Epoh, et à l’instar d’Enki, il ressentait une certaine tristesse en voyant Epoh mourir. Ironiquement beaucoup de scientifique se tuent à la tâche pour arriver à l’œuvre de leur vie, Ulphir lui venait de sacrifier son œuvre pour sauver sa propre vie. Il avait programmé un réveil forcé si ce dernier se retrouvait inconscient, ainsi qu’une drogue rendant insensible à la douleur pendant un cours instant, et pour finir un signal forçant Epoh à venir le protéger. S’il était forcément certain de la réussite des deux premières parties, la troisième restait plus incertaine. Il avait travaillé sur le fait de rendre notamment Ulphir vital aux yeux de ce dernier, un peu comme une mère agirait par instinct pour protéger un enfant.
 
Il n’y avait pas que le sang d’Epoh qui était en train de couler à flots, ses larmes firent de même alors que son regard c’était perdu dans celui d’Enki. Il semblerait que suite à la violence du coup porté, et que dans l’aboutissement de sa vie le cratiide avait finalement récupéré sa raison. Tout en approchant sa main droite tremblotante du visage de son ancien mentor, ce dernier tenta de prendre la parole.
 
« Ne … pleure pas … je resterais … toujours là. »
 
Epoh déplaça sa main suite à ses propos, et le plaça sur le cœur d’Enki. Quelques secondes plus tard l’effet de la drogue s’arrêta. Il avait forcé son corps à se déplacer contre son gré et venait de subir une attaque fatale : il allait ressentir à présent les contrecoups. C’est dans un dernier cri assourdissant que la vie de ce dernier s’acheva, encore embroché par le bras du démon. Suite à ça, tous les regards de la pièce se portèrent sur lui dans un silence de cathédrale. Néanmoins quelques secondes après on pouvait entendre résonner les bruits d’un applaudissement provenant des mains de Phoenix, ayant visiblement aimé le spectacle.
 
« Wow, c’était tellement beau, que j’en suis presque à ne pas regretter la mort de mon amble serviteur. Mais tu sais Enki, Ton pouvoir, il ne remplacera jamais l’existence d’une vie, une vraie. »
 
Annonça Phoenix provocateur sur ce ton hautement sarcastique parodiant la dernière phrase qu’Enki lui avait annoncé. Néanmoins il venait de perdre Epoh, et cela forcement n’allait pas ravir la charmante Hécate. Mais bon il était remplaçable, contrairement à son créateur. Il croisa les bras, et sans sourciller enchaîna :
 
« Tu devrais abandonner, combien de vies es-tu prêt à perdre pour comprendre ? A croire que tu sois incapable d’apprendre de tes erreurs. Au final si tu n’étais pas vivant, combien de personnes auraient la vie sauve à l’heure actuelle ? Combien de tes proches auraient la possibilité à l’heure actuelle de profiter de cette joie de vivre que tu sembles tant tenir ?  Laisse-moi te rendre ce service de t’achever à mon tour, te n’aurais ainsi pas à subir la mort d’un proche en plus. » Il plaça ses mains dans ses poches et tout en affichant un grand sourire il annonça « Lilith, on y va. »
 
Juste après les paroles du maitre des lieux cette dernière se retrouva à ses côtés. Il ne comptait pas sur l’abandon de son adversaire, il avait bien compris qu’il allait se battre jusqu’au bout, après tout il a tué Serafino. L’heure était venue de continuer le cercle vicieux de la vengeance. Il claque des doigts, et quelques secondes Lilith se déplaça à toute vitesse, multipliant les bonds dans tous les sens. Lilith était une adversaire bien plus coriace qu’Epoh, il fallait dire qu’elle résultait d’une très longue expérience et avait à présent atteint la perfection. Pour le moment elle ne faisait que bouger, cherchant une faille chez son adversaire. C’est finalement à l’endroit le plus inattendu qu’elle fit son apparition : de front à son adversaire. Elle utilisa technique Klinge pour tenter de percer l’armure de son adversaire. Aussitôt arrivé, aussitôt reparti, la démone s’en alla une nouvelle fois bondir dans tous les sens et continua à attaquer dans tous les sens, ne donnant qu’à chaque fois qu’un seul petit coup, mais cherchant des zones stratégiques : en attaquant par exemple le talon de son adversaire.
 
« Ta vie ne tiens qu’à un fil Enki. »
 
Annonça subitement Phoenix qui était resté finalement en retrait. Mais alors qu’Enki était pour le moment occupé par Lilith il s’avança vers Epoh et s’agenouilla vers lui et posa sa main sur le cadavre du cratiide se trouvant dans un piteux état. Etrangement il se décida à remonter le temps sur ce dernier, et lui permis ainsi de perdre l’intégralité de ses blessures. Bien entendu le corps d’Epoh resta complètement inerte, il était capable de certes remonter dans le temps pour ressusciter quelqu’un. Il avait agi comme s’il voulait faire comprendre à Enki, que sa propre erreur, était irrémédiable, comme pour le provoquer d’avantage, et ainsi le pousser à la faute. Car en perdant son sang-froid, Enki risquerait alors de se faire piéger par ses adversaires plus facilement. A moins qu’il avait tout simplement autre chose en tête. Lilith se plaça juste à côté de Phoenix, et le maitre des lieux profita de cet interlude pour s’approcher de son invité.
 
« Nous avons suffisamment rigolé Enki. Il est temps d’en finir. »
 
Lilith se releva et fixa du regard Enki, et semblait montrer un fil qu’elle était en train de tendre. Une multitude de fils entourait à présent le démon qui était pris au piège comme était pris juste avant Nate et Hikaritatsu. Elle venait d’utiliser Wirefield afin de prendre au piège ce dernier. Elle avait profité de son assaut pour à la fois briser progressivement l’armure d’Enki, et en même temps mettre en place son champs de fils.
 
« Je trouve que ce fil est un peu trop âgé, et qu’il a perdu un peu de sa rigidité, tu ne trouves pas ? »
 
Annonça alors le démon avec un énorme sourire qui s’affichait sur son visage. Il posa alors sa main sur le fil, et remonta le temps sur ce dernier, afin de le rendre d’autant plus tranchant. Phoenix montra sa main droite face à son adversaire, et de l’énergie commença alors à s’emmagasiner. Il était confiant, car il savait très bien qu’aucun de ses amis pouvait venir l’aider, car il était impossible de venir de téléporter dans une telle zone. Le successeur de Serafino s’avança à travers les câbles comme il l’avait déjà fait sur Dark pour se retrouver encore plus proche de son adversaire. L’attaque de Phoenix était à présent terminé. Un puissant rayon bleu ciel fonça vers son adversaire. Si Enki tentait de se dégageait pour esquiver l’attaque il se retrouvera alors coupé en petits morceaux. Dans le cas contraire, il se prendrait son attaque en pleine poire. Néanmoins l’attaque du démon était loin d’être une anodine attaque. C’est un rayon fortement concentré en énergie, une attaque fortement dangereuse en outre. Phoenix avait lâché son attaque en se demandant quel serait le choix de la mort de son adversaire.
 


(Enki, si tu ne sais pas comment te sortir de cette situation je le ferais avec le poste de Nate ; ) )
 
test post message
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Message en HTML
» [Résolu]peux t'on modifier un message déjà envoyé
» [Résolu] Outlook Express : impossible de supprimer le message
» [Résolu] Problème pour faire un copier/coller (suite post sur yahoo)
» [résolu]horloge test en swf

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: Votre 1ère catégorie :: Votre 1er forum-